Articles taggés “Joëlle Ceccaldi-Raynaud”

Les millions de Jojo

Titre de l'article du Canard EnchaînéDans son édition du 19 octobre dernier, le Canard Enchaîné remonte la trace des « pots-de vin » dont parle Charles Ceccaldi-Raynaud. Et cette fois, on ne parle plus de quelques centaines de milliers d’euros. La somme concernée s’élève à plus de 4 millions d’euros !

Pour Joëlle Ceccaldi-Raynaud, l’origine de ces fonds est très claire : « l’héritage d’une grand-mère ». On le sait, chez les Ceccaldi, tout est une histoire de famille. Admettons que ces millions viennent effectivement d’un héritage. Plusieurs questions se posent alors.

Pourquoi l’argent est-il placé sur un compte au Luxembourg ? Pourquoi ce compte est-il ouvert au nom d’une société domiciliée dans les Îles Vierges Britanniques (cette fois on est en plein dans la liste grise des paradis fiscaux) ?

Pourquoi, entre 2000 et 2001, près de 800 000 euros sont versés, soit en liquide par des inconnus, soit par virement émanant d’autres entreprises domiciliées dans les îles Vierges britanniques ?

Pourquoi, en 2004, les fonds sont transférés sur un autre compte, même banque, autre entreprise (toujours issue des Îles Vierges Britanniques, mais cette fois au nom des enfants) ?

Pourquoi ces millions ont-ils disparu et le compte a-t-il été fermé en 2009, juste après les dénonciations de Charles ?

21 octobre 2011 - Posté dans : Puteaux (vraies) Infos 6   Lire la suite

2001-2011 : ça chauffe à Puteaux !

EnerthermHistorique des faits :

Tout commence, comme trop souvent, par une histoire de marché public. Et en particulier celui concernant l’usine de chauffage de la Défense (et, au passage, 10 000 logements putéoliens et courbevoisiens). L’enjeu est énorme : il s’agit du plus grand marché de ce type en Europe ! En 1996, une annulation « en catastrophe » d’une prolongation de la concession attire l’attention sur d’éventuelles irrégularités. Il faudra attendre 2001 pour voir les soupçons se préciser.

Cette année-là, le syndicat intercommunal SICUDEF, présidé par Charles Ceccaldi-Raynaud et vice-présidé par sa fille, attribue le marché à un nouvel acteur : Enerpart, une entreprise créée pour l’occasion. Le maire de Puteaux est soupçonné d’avoir touché sa part du gâteau (762 000€) ; une information judiciaire est ouverte l’année d’après.

Ce qui devait arriver arriva : le (grand-)père Ceccaldi est mis en examen en 2007 pour « favoritisme, recel d’abus de biens sociaux et corruption passive ». Oui mais voilà : entretemps a eu lieu le clash des Ceccaldi. Depuis qu’elle lui a confisqué son siège de Maire, Joëlle est devenue l’ennemi numéro 1 de son baron de père. Qui ne va donc pas se priver de raconter par le menu comment sa fille a « touché des pots-de-vin », cachés au Luxembourg.

21 octobre 2011 - Posté dans : Puteaux (vraies) Infos 6   Lire la suite

Editorial du PVI n°6

Stéphane VaziaChères Putéoliennes,
Chers Putéoliens,

Pour ce sixième numéro de Puteaux (vraies) Infos, nous vous proposons une édition spéciale sur le « scoop » du Canard Enchaîné sur les millions de Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Les guillemets sont là pour appeler que son père annonçait ce genre d’affaires depuis longtemps. Il ne s’était pas trompé.

Au programme, du paradis fiscal, de l’héritage, du juge muté, de la disparition de journaux et surtout, surtout, des tas de billets.

Stéphane Vazia
Président du Groupe PS au Conseil Municipal

21 octobre 2011 - Posté dans : Puteaux (vraies) Infos 6   Lire la suite

Merci madame le Maire !

Stéphane VaziaMerci, et toutes nos félicitations à vous, Mme Ceccaldi, à votre famille, à votre clan pour le formidable travail réalisé. Tout est parfait, rien à redire, magnifique, merci Mme le maire.

Merci pour l’architecture du nouveau conservatoire dans la ZAC Francis de Pressensé, un monument de 30 mètres de haut qui protégera les populations voisines des coups de soleil et du chant des oiseaux.

Merci pour la création prochaine d’un collège privé, enfin ! Afin que chacun reste à sa place. Vous compenserez ainsi les sommes dispendieuses englouties dans nos écoles publiques, dont la seule préoccupation reste l’épanouissement de tous. Quel archaïsme !

Merci pour les lapins bleus, les escargots orange et les barrières vertes de la ZAC des Bergères, que de belles couleurs qui embellissent notre ville !

Merci pour le futur mur de plusieurs mètres qui va s’ériger à la place de la route départementale, séparant en deux parties le rond-point des Bergères, isolant encore un peu plus le nord de notre commune. Nous avions proposé dès 1995, fous que nous étions, d’enfouir cette route afin justement de rassembler les deux parties de notre commune…Sottises, impossible nous avait répondu votre père ; depuis Nanterre l’a fait, Neuilly y songe.

Merci pour la démocratie renforcée, avec l’élection de votre fils au Conseil Général, arriviste oisif, qui perpétue la tradition népotique locale. Les Putéoliens ne sont peut-être pas assez « entrés dans l’histoire », mais cela viendra.

Merci pour les places en crèche qui s’ouvrent à tous, même à votre famille ne résidant pas à Puteaux, merci pour les propriétaires de logements parisiens qui trouvent refuge dans le parc HLM de notre ville.

Vivement 2014 pour que les 48% de Putéoliens se transforment en plus de 50%, et que, tous ensemble, nous puissions une dernière fois vous remercier.

Stéphane Vazia,
Président du groupe Socialiste au Conseil Municipal

6 juillet 2011 - Posté dans : Puteaux (vraies) Infos 5   Lire la suite

Des galipettes qui coûtent cher aux contribuables putéoliens

A Puteaux, deux associations de gymnastique volontaire ont un fonctionnement très particulier… Déclarées comme associations de loi 1901, ce ne sont pourtant ni leurs Présidentes, ni leurs Bureaux qui prennent décisions : c’est l’animatrice, présente dans ces deux associations ! Cette animatrice décide si elle fait cours ou pas, de ses congés,
de ses horaires, de qui doit être au Bureau, organise les Assemblées Générales même en l’absence des Présidentes et révoque les Présidentes quand elles ne lui plaisent pas.

Tout sauf un fonctionnement normal et légal d’une association soumise à la loi de 1901 dans laquelle l’animatrice est une salariée au service de l’association, et dans laquelle la Présidente et le Bureau doivent gérer l’association.

On s’en ficherait royalement si les associations en question ne recevaient pas de confortables subventions municipales, subventions qui servent à payer plus de la moitié du salaire également confortable de l’animatrice. Et si elles ne bénéficiaient pas d’une mise à disposition gratuite d’une salle, alors qu’elles fonctionnent de fait comme des clubs privés !

La solution serait que l’animatrice fonde son propre club privé et fasse à ce moment-là ce qu’elle veut ; malheureusement elle n’a pas les diplômes nécessaires, et préfère les subventions municipales pour assurer ses revenus ! D’où la forme associative…

On s’en fiche encore moins quand on sait que cela dure depuis 10 ans, que la Mairie est au courant des ces dysfonctionnements illégaux, que des fonctionnaires de la Mairie ont assisté à quelques Assemblées Générales et ont
vu la farce des procédures…

Alors, où est le mystère ? Tout simple : Madame l’animatrice est une bonne amie de Madame le Maire, et, entre bonnes amies, on ne va pas chercher des petites bêtes pour quelques milliers d’euros, on est entre soi ! Ce genre d’arrangement ne vous rappelle pas une histoire récente dans laquelle il faut remplacer milliers par millions, mais où il s’agit toujours de se rendre service et de renvoyer l’ascenseur ?

En attendant, vive les galipettes !

10 septembre 2010 - Posté dans : Puteaux (vraies) Infos 4   Lire la suite

Culte de la personnalité (bis)

Rien à Puteaux ne fonctionne comme ailleurs. Page 50 du Puteaux Infos de l’été : la cérémonie de commémoration du 18 juin. Alors que partout ailleurs ce sont les anciens combattants qui sont mis à l’honneur comme ils le méritent, à Puteaux ils ne sont là que pour « accompagner Joëlle Ceccaldi-Raynaud ». Honteux.

9 septembre 2010 - Posté dans : Puteaux (vraies) Infos 4   Lire la suite

Culte de la personnalité

Ca ne s’invente pas ! En juin, les recettes du Puteaux Infos ont un avant-goût de culte de la personnalité.

« La Tarte aux mangues de Joëlle Ceccaldi-Raynaud », et les « Beignets de Saint-Nicolas. »

Préparation : 10 minutes, cuisson : 15 minutes, digestion : 5 ans.

Et si on commençait plutôt par lui mettre une beigne en 2012, à Saint-Nicolas ?

6 septembre 2010 - Posté dans : Puteaux (vraies) Infos 4   Lire la suite

Elle nous a promis…

Elle nous a promis...

4 septembre 2010 - Posté dans : Puteaux (vraies) Infos 4   Lire la suite

L’art de la com’

Quand j’ai vu dans Puteaux infos les 2 pages sur « Puteaux soutient Haïti » avec photos à l’appui, je ne sais pas pourquoi il y a eu confusion dans ma tête avec ce que j’avais entendu la veille au Conseil Municipal. J’ai pensé qu’on avait donné 5 millions d’euros pour soutenir le peuple haïtien…

Mais non, 5 millions d’euros, c’est ce que prévoit le Budget de l’an prochain pour les réceptions de la Mairie ! Ouf, j’ai eu chaud, j’ai eu peur que les Haïtiens m’enlèvent le pain de la bouche ! Enfin, quand je dis le pain, je devrais dire les petits fours, le champagne et autres menus plaisirs auxquels Madame Ma Maire nous convie régulièrement dans le cadre de sa politique sociale ! C’est comme cela que ça s’appelle, à la Mairie en tous cas…

« 20000 euros, c’est peu », reconnaît Madame Ma Maire dans son petit texte, même si elle ne « nous cache pas l’émotion qui a été la sienne avec ce drame ». C’est vrai qu’après tout ,on n’est pas obligé de donner quelque chose si on veut qu’il nous en reste un peu pour les buffets et les boissons municipales. « 5 millions de dollars, c’est ce dont l’Unicef estime avoir besoin pour répondre aux besoins des enfants et des femmes dans le secteur de la santé, de la nutrition, de l’eau et de l’assainissement » nous rappelle ensuite tranquillement notre édile municipal.
Tiens donc, un peu moins que la somme que nous allons engloutir (je ne vois pas d’autre mot), non pas pour notre confort personnel, on peut s’en passer, mais pour que la majorité rappelle sans discontinuité à ses administrés qu’elle les soigne et que tout ça vaut bien un bulletin de vote !

Allez chiche Madame Ma Maire, on inverse les deux sommes : 5 millions pour Haïti par l’Unicef, à la hauteur de votre émotion, et 20000 euros pour vos fêtes et banquets, à la hauteur de nos besoins. Pour ce prix-là, on vous accorde 4 pages et 10 photos dans le prochain « Puteaux Infos », et vous aurez droit à la presse nationale !

Comme de toute façon vous n’arrivez pas à dépenser l’argent que vous budgétez, au moins il servira à quelque chose.

Paulo

7 mai 2010 - Posté dans : Puteaux (vraies) Infos 3   Lire la suite

La vie à la Mairie

Vincent Franchi et Joëlle Ceccaldi-Raynaud

6 mai 2010 - Posté dans : Puteaux (vraies) Infos 3   Lire la suite