Editorial du PVI n°4

Les retraites sont un choix de société.

Alors que le gouvernement veut imposer une réforme injuste qui ne taxerait que les travailleurs et entraînerait une baisse importante des retraites, le Parti Socialiste propose une réforme juste, équilibrée et durable.

Avant tout, il faut revenir sur certaines désinformations dont nous abreuve le gouvernement depuis plusieurs mois. Le déficit des retraites n’est pas « abyssal » : il manque 45 millions, soit l’équivalent de la baisse des impôts accordée aux plus riches. Tous les pays n’ont pas « relevé l’âge légal de la retraite entre 65 et 67 ans ». Le relèvement de l’âge légal de
la retraite ne « réglerait pas tous les problèmes actuels ».

La réforme proposée par le PS repose sur 4 objectifs : garantir le niveau de vie des retraités, faire reposer la réforme sur des efforts partagés, proposer une réforme durable d’un point de vue financier et permettre davantage de choix individuels dans le cadre de garanties collectives.

Pour cela, il faut mettre à contribution les revenus du capital, augmenter de 15% le fonds de réserve pour les retraites. Il est indispensable de maintenir les plus de 45 ans dans le monde du travail, quitte à mettre en place un mécanisme de bonus-malus pour les entreprises ne faisant aucun effort. Il est tout aussi indispensable de tenir compte de la pénibilité et de permettre à certains de partir plutôt à la retraite.

La réforme des retraites est un enjeu de société qui concerne tout un chacun. Les propositions du Parti Socialiste, contrairement à ce que martèle le gouvernement, sont réalisables et justes. Il nous faut donc continuer à nous battre contre la réforme injuste de ce gouvernement sourd aux revendications des Français.

Faites tourner :
  • Print
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • Twitter
1 septembre 2010 - Posté dans : Puteaux (vraies) Infos 4 - Lire la suite

Laisser un commentaire